11/02/2018

Au Petit-Saconnex

L'Etat souhaite densifier encore et encore, or Genève est déjà la ville la plus dense d'Europe et les espaces de charme se raréfient. Dans les métropoles européennes on commence à promouvoir des espaces de végétalisation pour réguler la température et l'humidité. A Genève il existe des zones tampons qui participent à l'équilibre entre bétonnage et végétation, il s'agit des zones villas qui représentent des poumons de verdure utiles à tous. En effet les plantations promises lors des densifications ne sauraient en aucun cas remplacer une végétation ancienne et étagée, très utiles par exemple aux différentes espèces d'oiseaux. La zone villas du Petit-Saconnex, comme tant d'autres zones, est convoitée ! Alors adieu le grand tilleul, magnifique, territoire privilégié des oiseaux, les noisetiers, les houx communs, les lauriers, les bouleaux, l’aulne, le mélèze, les pins, les deux grands sapins, le grand marronnier, les ifs, les deux amélanchiers, les sureaux noirs, le sorbier des oiseleurs, les cornouillers, les vinaigriers appréciés des oiseaux, le robinier, les buis, le cerisier, le pommier, le plaqueminier, le figuier, les pruniers, les hêtres et le petit peuplier tremble. Tant d'essences utiles à la biodiversité si menacée et ceci à proximité sans avoir à prendre sa voiture pour en profiter, il suffit de s'y promener et aussi d'y entrer parfois puisque certains propriétaires ouvrent leur jardin lors des journées intitulées Jardins vagabonds. L'association pour la défense du Petit-Saconnex village est déterminée à refuser la zone de développement qui permettrait à de grands blocs de venir remplacer une zone bien végétalisée.

Commentaires

Vous avez sans doute raison de défendre les deniers espaces de respiration encore existants dans votre zone, et serais bien la dernière à ne pas le faire après avoir vu plusieurs anciennes propriétés familiales avec verger etc, détruites pour du bétonnage au bénef de newcomers non contribuables assistés - mais là je défends le stop à la croissance démographique inconsidérée et incontrôlable.

Mais le canton de Genève, qui ne peut guère faire beaucoup plus pour raisons géologiques (lacustre, marécages, passages de nappes souterraines), n'est de loin pas la ville la plus densifiée d'Europe. Paris-IdF aurait +de 20'000h/km2; suivie de Londres etc. Munich, avec +4'000h/km2 ou Lausanne avec plus de 2'200 h/km2, sont plus densément peuplées que Genève (moyenne 2016: env 2'009 h/km2). Sachant que ces statistiques sont calculées sur bases diverses. Par ex, les français calculent sur la base de leur grand Lyon pour arriver à une densification de +4'000 h/km2 pour Lyon.

Écrit par : divergente | 11/02/2018

Voici une adresse pour trouver des renseignements concernant la densification des villes suisses :
http://www.lausanne.ch/lausanne-officielle/statistique/lausanne-et-la-suisse/mainArea/02/links/0/linkBinary/Lausanne%20et%20la%20Suisse%20-%20Comparatif%20villes.pdf

C'est intéressant et édifiant, Genève apparaît bien comme la ville la plus dense de Suisse,l'exiguïté du territoire peut l'expliquer mais aussi un manque total de vision de l'Etat face à la croissance et aux problèmes écologiques que cela soulève.

Écrit par : Catherine Demolis | 14/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.